La Monnaie / De Munt LA MONNAIE / DE MUNT

Nos Actions

1. Le calcul de nos émissions de CO2

En 2020, nous avons calculé le Bilan Carbone® de l’activité globale de la Monnaie d’après les données de 2019. Le projet nous a permis d’identifier nos postes d’impact les plus importants et de déterminer des priorités d’actions.

Notre bilan a été réalisé sur deux dimensions de notre organisation : nos opérations générales (Green Opera House) et nos productions d’opéra (Green Opera Production).

Green Opera House

Green Opera Production

En 2023, nous allons actualiser notre bilan carbone avec les données de 2022, en approfondissant une série d’aspects, dont l’analyse CO2 de seize productions d’opéras.

2. Le transport

Nous mettons en œuvre des moyens qui favorisent la mobilité douce du public, de nos collaborateur·ice·s, des artistes et des décors :

  • 87 % de notre personnel se déplace en transports en commun (données de 2019), notamment grâce à une politique interne de remboursement à 100 % des abonnements des transports en commun. Le nombre de cyclistes au sein du personnel de la Monnaie est en constante augmentation, profitant d’un parking vélo couvert et sécurisé de 54 places.
     
  • La Monnaie a rejoint la coalition belge « pour des voyages d’affaires durables », initiée par Bond Beter Leefmilieu, avec pour objectif de définir une politique de voyages durables d’ici juin 2024.
  • La Monnaie a rejoint le Green Deal pour la logistique urbaine, initié par la Région de Bruxelles-Capitale, avec pour objectif de trouver un lieu de stockage des décors plus proche de la Monnaie d’ici 2025, ce qui réduira l’impact du transport de ceux-ci.

  • Les BRAVO! Tickets de la SNCB permettent au public de la Monnaie de voyager en train à moitié prix aux dates des spectacles réservés.
     
  • De plus, des écrans d’information qui sont installés dans le Hall d’entrée du Théâtre offrent un affichage en temps réel des horaires des transports publics à la sortie des spectacles.
     
  • En 2022, la Monnaie a mené deux projets pilotes visant à réduire l’usage de la voiture pour se rendre au spectacle : la mise en place d’un parking vélo sécurisé durant les spectacles et d’un système de réservation de navettes partagées (Adamo). Ceux-ci vont être évalués afin d’analyser les conditions nécessaires pour les rendre pérennes.
3. Éco-conception des scénographies

Depuis 2023, nous travaillons avec le référentiel international « Theatre Green Book » comme guide pour nos nouvelles créations. Ce référentiel, largement partagé dans le secteur du spectacle vivant, propose des principes de durabilité qui s’intègrent au cœur de notre travail artistique.

  • D’ici 2025, 50 % des matériaux utilisés (décors, accessoires, costumes, etc.) doivent avoir eu une vie antérieure. Ensuite, les matériaux utilisés doivent être revalorisés et ou recyclés à 65 %. Nous souhaitons dès à présent intégrer ces principes à la phase de conception des projets.
  • Nous privilégions autant que possible les structures standards et les éléments issus de notre stock dans la fabrication de nos productions. C’est un principe de base que nous tentons de faire évoluer en initiant un dialogue avec les équipes artistiques et d’autres maisons d’opéra.
    • Depuis 2017, nos décors de répétitions sont fabriqués en utilisant au maximum des éléments de décors issus de notre stock.
    • Avec le collectif 17h25, composé du Festival d’Aix-en-Provence, de l’Opéra de Paris, de l’Opéra de Lyon, du Théâtre du Châtelet et de la Monnaie, nous avons initié un projet d’innovation sur trois ans (2022-2025) qui vise à standardiser des structures de décors (la partie invisible du décor : châssis, escaliers, charriots...). Ceci sans altérer la création artistique.
4. Sobriété énergétique

La mise en place d’un plan « Gestes pour l’économie d’énergie » a permis une diminution de 28 % de la consommation de gaz et de 10 % de la consommation d’électricité (chiffres de 2022, première année post-covid, comparés aux chiffres de 2018).

Parmi les 62 mesures prises pour consommer moins et mieux, soulignons les suivantes : 

  • Suppression du chauffage dans les couloirs, limitation de la température à 19°C dans les locaux, suppression de l’eau chaude dans les lavabos des sanitaires…
  • Limitation de l’utilisation de l’air conditionné, remplacement des installations vétustes et énergivores, replacement progressif de luminaires vers des modèles de moindre consommation…
  • Mise en place d’un système de monitoring des consommations de gaz, d’électricité et d’eau en temps réel, en combinaison avec un GTC (système de Gestion Technique Centralisée) connecté aux horaires de la maison, ce qui a permis :
    • de rationaliser l’utilisation des espaces (en établissement une interaction entre les présences dans les locaux et la programmation de l’installation)
    • de détecter des équipements dysfonctionnels et d’y remédier

Un plan Énergie-Climat est également élaboré par la Monnaie pour cibler et mesurer les points d’action permettant de réduire ses besoins en énergie et son bilan carbone pour l’ensemble des bâtiments exploités par le Théâtre.

5. Recyclage et réduction des déchets
  • Depuis 2022, nous avons augmenté le tri et la collecte sélective de nos éléments de décors en fin de vie et des chutes provenant des Ateliers de la Monnaie. Ils sont démantelés par nos équipes internes, ce qui nous permet d’accorder une attention particulière à la revalorisation et le recyclage d’une grande partie des matériaux, notamment du métal, du bois, du carton, du polystyrène, des matières souples et des emballages plastiques.
  • La Monnaie a cofondé la plateforme InLimbo qui permet l’échange de matériaux au sein du secteur socioculturel.
  • Ponctuellement, nous organisons des ventes de nos costumes ouvertes au public, ce qui permet d’en assurer une revalorisation presque totale.
  • En 2020, nous avons revu l’ensemble de nos zones de tri dans les bureaux afin de les rendre plus visibles, plus homogènes et de réduire la proportion de déchets tout-venant. Nous trions les déchets organiques de notre cantine. Nous disposons d’une filière de tri spécifique : les déchets chimiques, électriques et électroniques sont repris par notre partenaire La Poudrière.
  • Depuis le 1er janvier 2024, nous avons banni de nos bâtiments tous les gobelets en plastique et en carton à usage unique. Grâce à cela, environ 40 000 contenants de moins seront jetés chaque année.

6. Les achats responsables
  • Depuis de nombreuses années, la Monnaie intègre des critères écologiques dans les marchés d’impression de ses publications (brochure de saison, programmes).
  • Notre cantine durable, avec l’association Groot Eiland, utilise des produits frais, non transformés, issus du commerce équitable, des fruits et légumes biologiques de saison ainsi que des poissons certifiés MSC. Chaque jour, une alternative végétarienne est proposée et le jeudi, le buffet est entièrement végétarien. Une attention particulière est portée aux circuits courts, à la prévention du gaspillage alimentaire, et à la réduction des protéines animales dans les repas proposés.
7. La sensibilisation et la formation des collaborateur·trice·s

Les équipes de l’institution en charge de la mise en œuvre de la stratégie climatique et environnementale bénéficient progressivement de séances d’informations et de formations pour les soutenir dans leur tâche. En février 2023, nous avons lancé un cycle de conférences, sur le temps de midi, à destination de tout le personnel sur ces questions et les bonnes pratiques à instaurer.

Contact
Agathe Chamboredon
a.chamboredon@lamonnaie.be