Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

La Monnaie lance une nouvelle production de « Der Ring des Nibelungen »

Entre octobre 2023 et février 2025, la Monnaie présentera une nouvelle production de la tétralogie de Wagner, dirigée par notre directeur musical Alain Altinoglu et mise en scène par Romeo Castellucci.

Le récent succès de Requiem confirme l’importance du metteur en scène italien pour notre maison qui avait déjà démontré son affinité avec Wagner lors d’une série de représentations de Parsifal à la Monnaie, sa première production d’opéra. Quant à notre directeur musical, il a prouvé combien il ressent, au plus profond de son être, les partitions du compositeur avec Lohengrin (2017), Tristan und Isolde (2019) et plus tôt cette saison, Parsifal dans une version concertante. Ils constituent donc le duo idéal pour, d’une part, donner vie au drame théâtral par la musique, et d’autre part, distiller et mettre en scène les thèmes universels de la saga de Wagner.

La dernière fois que cette œuvre grandiose a été mise en scène à Bruxelles, c’était dans les années 1980. Gerard Mortier avait alors engagé Sylvain Cambreling et Herbert Wernicke pour créer cette production de Der Ring des Nibelungen. Il est donc grand temps de proposer une nouvelle tétralogie, adaptée à notre maison et conforme à l’esprit de notre temps. La première de Das Rheingold aura lieu en octobre 2023, suivie de Die Walküre en janvier 2024. Siegfried et Götterdämmerung sont planifiés pour la dernière saison de notre directeur actuel Peter de Caluwe, respectivement en septembre 2024 et en janvier 2025.

« Je suis impatient de réunir deux piliers essentiels du répertoire de l’opéra pour ma dernière saison à la Monnaie : Richard Wagner et Claudio Monteverdi. Leurs œuvres portent essentiellement sur la quête du divin dans l’être humain, et inversement. La dichotomie entre le pouvoir et l’amour est centrale pour les deux compositeurs et reflète parfaitement l’esprit de notre époque. La préservation de l’ordre mondial créé par l'humanité continue à prendre le pas sur la place et les besoins de l’individu. Pour moi, la trilogie de Monteverdi et la présentation de la tétralogie de Wagner — ainsi que les nombreuses créations mondiales que nous avons encore en perspective — sont une parfaite conclusion à ce que nous avons réalisé à Bruxelles au cours des dernières décennies. J’attends avec impatience la réalisation de ces projets ambitieux qui continueront à maintenir notre maison sous le feu des projecteurs internationaux », déclare Peter de Caluwe, directeur général et artistique de la Monnaie.