Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

Thomas Hampson et Anne Sofie von Otter dans « Fanny och Alexander »

Sur le blog House of Creations consacré aux prochaines créations mondiales de la Monnaie, le directeur Peter de Caluwe a dévoilé aujourd’hui la distribution de Fanny och Alexander, l’adaptation lyrique du magnum opus d’Ingmar Bergman qui sera présentée en décembre 2024.

Les chanteurs d’opéra sont engagés des années à l’avance. Comment le casting s’est-il passé pour Fanny och Alexander ? Le directeur général et artistique Peter de Caluwe le révèle sur le blog « House of Creations ».

« Par égard envers une des œuvres du plus grand cinéaste suédois de tous les temps, j’ai d’abord consulté le monde scandinave du chant et me suis bien sûr tourné vers Anne Sofie von Otter, elle-même Suédoise et familière de l’œuvre d’Ingmar Bergman. Elle semblait parfaite pour incarner le personnage central d’Helena Ekdahl : la grand-mère pleine d’entrain qui maintient la cohésion familiale.

Cette fascinante « mère de famille » a un amant : le juif Isak. J’ai donc demandé à Anne Sofie qui serait, pour elle, le meilleur partenaire d’opéra pour ce rôle. Elle n’a pas eu à réfléchir longtemps et a choisi Thomas Hampson. Lorsque nous les avons réunis par appel vidéo et que j’ai pu mesurer leur alchimie, une idée m’est venue. Le rôle d’Isak m’a semblé beaucoup trop épisodique et petit pour un artiste de renom comme Thomas Hampson. J’ai donc suggéré à l’équipe artistique de prendre en considération la chanteuse et le chanteur pour les rôles principaux de l’Évêque et de Justine, la gouvernante sadique. Tous deux et l’équipe ont été immédiatement enthousiastes et nous avons mutuellement entériné la décision.

Cependant, cela signifiait que nous devions partir à la recherche d’une nouvelle grand-mère ! Bettina Giese, directrice du planning artistique et de production, a suggéré le nom de Doris Soffel. J’ai tout de suite été convaincu, et lors de la visioconférence avec Doris, le compositeur et le librettiste, nous avons eu la certitude que c’était le bon choix. Doris est mariée à un diplomate suédois, parle couramment le suédois et connaît très bien les films de Bergman. Lors de notre discussion, nous avons imaginé approcher un chanteur et acteur de variété suédois pour le rôle, plus épisodique, de son amant. Le choix s’est porté sur Loa Falkman, qui a également accepté dès le premier entretien. Pour les autres rôles principaux, je me suis inspiré de l’entourage artistique du compositeur Mikael Karlsson et du librettiste Royce Vavrek, qui ont l’habitude de travailler avec des artistes américain·e·s. Deux noms ont été évoqués : Peter Tantsits, ténor, et Sasha Cooke, mezzo-soprano, qui joueront respectivement les rôles d’Oscar et d’Émilie, les parents de Fanny et Alexander.

Il ne restait plus qu’à trouver les autres membres de la famille et surtout, un an avant la première, de sélectionner les enfants qui interpréteront les deux rôles-titres. Je suis convaincu que nous pouvons trouver les voix idéales dans notre Chœur d’enfants, mais il est encore un peu trop tôt pour effectuer ce choix. Décembre 2024 est encore trop loin.

Une personne a déjà rejoint l’équipe artistique : la cheffe d’orchestre Ariane Matiakh. Une pièce aux importantes figures féminines sera donc dirigée par une femme de toute aussi grande stature. »

Partagez cette page